Louis-Charles Ménard, un entrepreneur qui fait bouger l’immobilier

Issu d’une famille dans le journalisme et l’immobilier, Louis-Charles Ménard a réussi à mélanger ses connaissances des deux. Aujourd’hui à la tête de la 4ème agence immobilières RE/MAX au Québec, il transforme le domaine en misant sur la diffusion d’informations et une organisation différente. Portrait d’un entrepreneur déterminé à faire évoluer les choses.

À l’occasion des 25 ans de Papillon, retrouvez tous les mardis un portrait inspirant d’un.e entrepreneur.e au Québec !

Abandonnant rapidement les bancs d’école, Louis-Charles Ménard intègre dès ses 18 ans l’entreprise familiale qui gère un journal dans les Laurentides. « Je ne voulais pas passer mon temps en cours alors j’ai été engagé en tant que chargé de vente pour les espaces publicitaires. Ça m’a beaucoup appris. » Les médias et la diffusion d’information resteront par la suite un élément important dans sa carrière.

Remarqué par son travail, il se voit offrir le poste de Directeur général régional au sein de l’entreprise de médias Transcontinental. « J’avais 26 ans, j’ai évolué jusqu’à devenir le bras droit du vice-président. » Un poste qu’il occupera pendant 12 ans.

Avide d’un nouveau défi, il décide de prendre des cours d’immobilier au Collège de l’Enseignement de l’immobilier. « Je voulais être entrepreneur à mon compte et le choix fut naturel ! » En effet, son père était déjà promoteur immobilier et son frère travaillait dans la construction.

En 2012, il achète RE/MAX Laurentides, basé à Saint-Sauveur. Il prend la tête d’une équipe de 24 personnes. « On a mis en place le magazine « Entrée » et la galerie RE/MAXx pour se démarquer ! » En trois ans il rachète aussi des bureaux dans la région : Sainte-Agathe, Saint-Donat, Saint-Adolphe et finalement Sainte-Adèle. EN 2015, s’ajoute l’acquisition de RE/MAX de l’Avenir et RE/MAX Sélection, doublant d’un seul coup la taille du groupe.

Sa progression rapide a été suivie de près par Papillon. Louis-Charles Ménard et Pierre Papillon, CPA, ce sont connus très jeunes. « J’avais besoin de conseillers parce que mon ascension ne s’est pas faite sans défi à relever. L’équipe de Papillon a été un excellent pilier pour me soutenir. » Une relation de confiance qui dure depuis 30 ans.

Avec de nombreuses agences, il prend son rôle très au sérieux. « Mon but est de développer des outils et des supports pour une meilleure dynamique et atteindre nos objectifs aussi facilement que possible. » Pour cela, il mise sur de nombreux supports pour accompagner ses courtiers et une formation encadrée.

« Au-delà de l’argent, il y a les gens. » Une de ses grandes fiertés est d’avoir réussi à instituer un esprit de famille au sein de son équipe. Malgré l’ampleur de la firme aujourd’hui et le caractère assez solitaire du métier de courtier, il règne une ambiance d’entraide et de partage au sein de l’entreprise. Chacun s’investit et participe à la vie collective.

Aujourd’hui avec 170 courtiers, il a toujours de nombreux projets pour l’avenir. « Le métier et la façon d’acheter se transforment, mon objectif est d’être un acteur de ce changement. » Il souhaite voir RE/MAX avancer autant dans le domaine de l’information que dans la technologie. Pour cela ils utilisent les réseaux sociaux et leur site internet, mais aussi leur magazine.

Son plus récent défi: unifier l’ensemble des 3 agences immobilières de La Rive-Nord et des Laurentides sous une seule entité et marque de commerce. Une réussite totale réalisée le 25 septembre dernier lors du lancement de la nouvelle marque « RE/MAX bonjour ». Le marché change, évolue d’une rapidité incroyable. « Je veux que RE/MAX bonjour soit vu comme le premier connaisseur du marché de
l’immobilier, cela passe donc beaucoup par Ia diffusion d’information. » Un rappel évident à ses racines dans les médias de sa jeunesse !

Malgré ses concurrents coriaces, RE/MAX souhaite agrandir sa place dans le domaine de l’immobilier au Québec. « Je veux continuer à progresser avec RE/MAX et en faire une véritable unité à travers les Laurentides. » Un chemin qui le pousse à toujours innover.

Pour en arriver là, Louis-Charles a su prendre des risques. « Je pense que c’est important pour réussir mais il faut arriver à les calculer en gardant son sang-froid. Avant tout, être entrepreneur nécessite beaucoup de passion et une vision à long terme. » Un mélange de qualités qui l’a propulsé pour réaliser ses rêves.

ON le soutient pour la suite !

www.remaxbonjour.com